Enquête ouscipo (2015-2016): Aux frontières de l’urgence

Enquête collective avec le Samu social de Paris

Corentin DURAND, doctorant contractuel à l’EHESS

Erwan LE MENER, chercheur à l’Observatoire du Samusocial de Paris.

Samusocial

Initiée dans le cadre de l’Ouvroir de sciences sociales potentielles de l’EHESS, cette enquête sera réalisée en partenariat avec le Samusocial de Paris. En mettant à distance le modèle de l’expertise, nous tenterons de réfléchir à la manière dont sciences sociales et acteurs de terrain peuvent co-construire des projets de recherche alliant pertinence sociale et intérêt scientifique.

Dans le cadre de sa mission de lutte contre la grande exclusion, le Samusocial de Paris accueille notamment des sans-domiciles dans des centres d’hébergement et des accueils de jour. Néanmoins, en cas de comportements jugés suffisamment graves, ces structures peuvent prononcer des mesures dites d’ « éloignement » à l’encontre de personnes accueillies. Ces exclusions sont valables pour des périodes allant d’une journée à quelques semaines, exceptionnellement pour une durée indéfinie. L’enquête proposée porte sur ces mesures d’éloignement : quelles logiques conduisent à de telles décisions ? comment sont-elles justifiées ? comment sont-elles vécues par les personnels, les personnes hébergées et les personnes éloignées ? A travers ces questions, il s’agit d’interroger l’urgence sociale par ses frontières.

L’enquête peut accueillir entre 15 et 20 participants, répartis en trois groupes. Encadrés par les enseignants, les groupes centreront chacun leur recherche sur un centre d’hébergement d’urgence ou un accueil de jour particulier. L’enquête permettra aux étudiants de se familiariser avec des méthodes diverses : observation, entretiens, analyse de contenu et statistiques descriptives. En effet, chaque mesure d’éloignement donne lieu à la rédaction d’une décision motivée. L’un des objectifs de l’enquête est de construire un dispositif de codage de ces motivations et d’en proposer une analyse. Chaque groupe réalisera par ailleurs des entretiens et des observations avec des professionnels et, si possible, des personnes hébergées d’un centre ou accueil de jour du Samusocial.

Les premières séances seront consacrées à la définition de la problématique, la préparation de l’enquête de terrain et la construction du dispositif de codage. La collecte des données se fera sur une semaine complète. Les séances suivantes seront consacrées à l’analyse des données qualitatives et quantitatives, puis au travail d’écriture. Enfin, une séance de restitution sera organisée afin de discuter des observations et des résultats avec les partenaires du Samusocial de Paris.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.