Tous les articles par Cyril Granier

Financer sa thèse sous convention CIFRE

Pour plus d’informations : http://www.anrt.asso.fr/

L’objectif de la CIFRE est de permettre la réalisation d’une recherche dans le cadre d’un doctorat qui bénéficie à la fois à l’entreprise qui la cofinance et à la recherche universitaire.

Le salaire annuel brut minimum est de 23 484€. L’Etat, via l’agence nationale de la recherche et de la technologie (ANRT), subventionne l’entreprise ou l’association à hauteur de 14 000€ auquel s’ajoute, dans certains cas, le crédit impôt recherche dont le montant annuel est d’au moins 14 294€. Ces aides publiques contribuent par conséquent à réduire le coût de la recherche pour l’entreprise ou l’association et ainsi faciliter les possibilités de réalisation d’une CIFRE. Il est à noter que les entreprises et surtout les associations sont peu informées de ces dispositifs, il est donc conseillé aux candidats d’informer l’entreprise ou l’association lors de la prise de contact.

Pour postuler à une CIFRE, le candidat doit être titulaire d’un diplôme de niveau master récent (moins de 3 ans) et l’entreprise doit être de droit français. Le dispositif est ouvert à toute nationalité. Le laboratoire auquel le doctorant est rattaché doit être implanté dans une université, une école ou un organisme public, une cotutelle avec un laboratoire français doit être mise en place si le laboratoire de rattachement est étranger.

L’instruction de la CIFRE par l’ANRT est longue, de quatre à cinq mois entre le dépôt du dossier et la réponse officielle, il est donc préférable de démarcher les entreprises au plus tôt afin d’obtenir le financement au début du travail de thèse.

L’évaluation du projet se base sur la pertinence de la recherche à la fois pour l’entreprise et son développement, à la fois pour le doctorant dans l’acquisition d’une expérience professionnelle de recherche.

Au-delà du cadre réglementaire, la recherche sous convention CIFRE traduit des réalités très disparates. Le temps de travail au bénéfice de l’entreprise, l’encadrement de la recherche et les contraintes liées à la publication de la thèse varient fortement en fonction des entreprises ou des associations et de la manière dont la CIFRE est négociée lors de sa mise en place. Afin d’informer les étudiants pour permettre d’envisager et de préparer une CIFRE, nous publierons, par la suite, des expériences concrètes de chercheurs ayant effectués, voire stoppés, une thèse grâce à ce type de financement.

Bourse de recherche François Furet

Cette bourse de recherche est attribuée tous les deux ans par un jury composé de sept enseignants et présidé par le président de l’École des hautes études en sciences sociales.

Elle est destinée à financer une recherche postdoctorale originale dans les domaines de l’histoire, de la philosophie, de la philosophie et de la sociologie politiques.

Conditions d’admissibilité :

–         Les candidats devront être titulaires d’un doctorat obtenu avec la mention « très honorable avec félicitations », pour une thèse soutenue à l’École des hautes études en sciences sociales entre le 1er janvier 2008 et le 30 juin 2011.

–         Le dossier de candidature devra comprendre, outre un curriculum vitae, la thèse, le rapport de soutenance, les éventuelles publications du candidat et un projet de recherche postdoctorale. Ce projet devra être clairement distinct du sujet de la thèse.

–         Les dossiers devront être adressés au secrétariat de la présidence de l’École des hautes études en sciences sociales avant le 30 septembre 2011.

Pour toute information complémentaire, contacter Hamit Bozarslan :

Hamit.Bozarslan(at)ehess.fr,

EHESS 190-198, Avenue de France,
75013 PARIS.